Anesthésie
Hypnosédation

HYPNOSE ET COMMUNICATION HYPNOTIQUE EN ANESTHÉSIE

Pionnière à Lyon dans l’hypnoanesthésie en chirurgie pédiatrique la clinique du val d’ouest et ses médecins anesthésistes ont progressivement investi dans la formation des IADE et des MAR à cette technique de communication avec le patient.

Le passage au bloc opératoire est un temps du parcours hospitalier source d’inconforts, aussi bien physiques (douleur, froid, nausées…) que psychiques (anxiété, peur, tristesse…).
Le contexte de la maladie (même bénigne) et l’anonymat des lieux, associés à la haute technicité des soins dispensés, la multiplicité des intervenants, leur discours, et la perte des repères sensoriels et cognitifs usuels, sont propices à l’exacerbation de tous les inconforts.
Parfois, les soignants eux-mêmes peuvent se sentir désemparés par le discours ou le comportement d’un patient en difficulté ou en détresse.

L’hypnose médicale permet d’appréhender le patient en milieu opératoire (chirurgie, endoscopie, radiologie interventionnelle…) et de l’amener vers un état hypnotique positif. Ainsi, la teneur des contenus de pensée s’en trouve modifiée, les ressources du patient peuvent être activées et sollicitées, lui permettant de retrouver un sentiment d’autonomie, de maîtrise, et de participation active aux soins.

Il s’agit d’accompagner le patient et de l’aider à mobiliser ses propres ressources pour faire face.

Depuis les travaux de Mme Faymonville, nous savons que cet état hypnotique est un fonctionnement particulier de notre cerveau. Avec un discours positif adapté à chaque patient, le vécu de l’intervention est complètement modifié.

Le patient devient acteur et est remis au centre de son parcours de soin. Les résultats sont positifs en termes de vécu de l’acte opératoire mais aussi pour les suites post-opératoires (moins de fatigue, de douleur, meilleure cicatrisation, meilleure qualité de la récupération). Cette technique est particulièrement adaptée à des interventions courtes en ambulatoire mais reste possible pour des actes plus longs.

Nous l’utilisons notamment pour les patientes d’AMP (Assistance Médicale à la Procréation) et chez les enfants.

 

Dr GIUDICELLI