Informations médicales

PRISE EN CHARGE DES MALADIES CHRONIQUES 

L’éducation initiale du patient ayant une maladie chronique est un moment clé dans sa prise en charge.

L’éducation thérapeutique est un élément indispensable de la prise en charge des patients chroniques, elle vise à aider les patients à gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.

En cliquant sur ce lien, vous retrouverez la liste des propositions régionales ETP (éducation thérapeutique du patient).

 

Prise en charge des cancers 

L’établissement prend en charge les patients ayant un cancer et travaille en réseau afin d’assurer une prise en charge optimale avec les professionnels et les matériels performants pour les pathologies concernées.

La clinique adhère au réseau oncologie 3C (Centre de Coordination en Cancérologie).

Certains praticiens disposent d’une habilitation en cancérologie. Ils prennent en charge les patients dès que le diagnostic est posé et assurent ensuite la prise en charge des thérapeutiques.

Les prises en charge chirurgicales se font pour les activités de chirurgie du sein, digestive, gynécologique, ORL et urologique.

Des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) sont systématiquement organisées pour chaque patient. Ces réunions auxquelles participent obligatoirement plusieurs médecins ont pour objectif de définir la stratégie thérapeutique à mettre en œuvre.

Le Projet Personnalisé de Soins (PPS) est ainsi défini et mis en œuvre par différents intervenants internes ou externes.

Une consultation paramédicale par une infirmière est organisée. Elle vérifie la bonne compréhension du patient sur sa pathologie et son traitement. Elle définit également les besoins en soins de support.

Des soins de support, un suivi psychologique, une prise en charge spécifique de la douleur, ainsi qu’un accompagnement par une assistante sociale, sont proposés et visent à améliorer la qualité de vie des patients.

Addictologie

Un médecin et une infirmière addictologue interviennent dans l’établissement auprès des patients hospitalisés ayant une conduite addictive, quel que soit le type d’addiction : alcool, drogue, médicaments, tabac…. Ces consultations permettent d’évaluer la situation, d’informer le patient et de l’accompagner vers une démarche de soins si besoin.

En réseau avec l’hôpital de l’Arbresle, ces professionnels font partie de l’Équipe de Liaison et de Soins en Addictologie (ELSA).

La maladie de Verneuil 

La prise en charge de la maladie de Verneuil a été développée dans une optique pluridisciplinaire.

La maladie de Verneuil (ou hidrosadénite suppurée ou hidradénite suppurée) est une affection cutanée chronique se caractérisant par l’inflammation des glandes annexes du follicule pileux.

Une consultation avec l’addictologue est proposée pour ce type de patient car dans 70 à 90% des cas, ces patients sont fumeurs.

Une consultation avec la diététicienne de l’établissement est planifiée pour revoir les règles hygiéno-diététiques.

La Clinique du Val d’Ouest a adapté la prise en charge des patients atteints de cette maladie, en formant son personnel paramédical (formations sur le terrain ; formations structurées sous la forme de cours spécifiques dispensées par un praticien) ou en développant sa capacité d’accueil en ambulatoire.

L’établissement s’est engagé dans une démarche d’information et de formation des patients et des soignants et travaille en collaboration avec l’association de patients : Solidarité-Verneuil (http://www.solidarite-verneuil.org/index.php).

La Clinique a déposé un projet à l’ARS (Appel d’offre de l’Agence Régionale de Santé – Rhône-Alpes sur les Projets Innovants en Santé Publique) pour favoriser le développement de la prise en charge multidisciplinaire de ces patients.

PRISE EN CHARGE EN PÉDIATRIE

La chirurgie des fentes labio palatines 

L’éducation thérapeutique est une demande des parents, un besoin important pour le suivi de cette chirurgie

La consultation pluridisciplinaire permet d’organiser le suivi chirurgical, préparer les parents à l’hospitalisation de leur enfant et aux soins qui leur sera prodigués.

Création de l’association « Le Trèfle » (L’équipe de Traitement des Fentes labio palatines d’Ecully), seule association à regrouper les soignants de l’équipe pluridisciplinaire, et les parents d’enfants porteurs de fentes.

L’ouverture d’une consultation paramédicale d’éducation thérapeutique est en place pour ces familles qui sont toujours très inquiètes des modes d’alimentation de l’enfant tant qu’il n’est pas encore opéré, mais aussi de la difficulté des soins postopératoires.

PRISES EN CHARGE SPÉCIFIQUES

Prise en charge des personnes âgées

Il existe une charte pour la personne âgée dépendante ayant comme objectif de reconnaître la dignité de la personne âgée et de préserver ses droits.
Une équipe pluridisciplinaire peut intervenir auprès des personnes âgées : Médecins, soignants, kinésithérapeutes, diététicienne, psychologues.

Une assistante sociale est à disposition pour des démarches administratives ou pour la mise en place d’aides lors de la sortie (rééducation, maison de convalescence…).

La sortie est planifiée et organisée en concertation avec le patient et sa famille. Les modalités de transport restent au choix du patient après validation du chirurgien.

La continuité des soins est assurée en lien avec les professionnels libéraux qui prennent le relais (documents remis lors de la sortie).

Prise en charge des personnes démunies 

Une assistante sociale est la disposition des patients pour leur apporter les informations dont ils auraient besoin. Elle a pour mission d’informer, de conseiller, d’orienter et d’accompagner les patients dans leurs démarches.

Prise en charge des personnes étrangères

Des professionnels sont à la disposition des personnes étrangères comme interprètes pour les nationalités suivantes : Anglais - Allemand - Espagnol – Portugais – Arabe – Italien – Néerlandais – Polonais

Prise en charge des personnes handicapées 

L’établissement respecte la réglementation et les normes architecturales en matière d’accessibilité pour les personnes handicapées (rampes d’accès, aménagement de locaux, places de parkings…)

Les besoins et attente des patients sont évalués lors de l’analyse régulière des questionnaires de sortie, des courriers de plaintes et réclamations et des avis et recommandations transmis à la Commission des Usagers (CDU).

Tout au long de son accueil et lors des soins prodigués, les professionnels prennent en compte la particularité du handicap du patient et répondent à l’ensemble de ses besoins spécifiques.

Bucco-dentaire

Prise en charge de la chirurgie dentaire sous Anesthésie Générale chez les enfants handicapés. Chez ces patients les soins dentaires au cabinet sont parfois difficilement réalisables du fait de leurs troubles mentaux et/ou comportementaux. Pour pallier à ces difficultés, la clinique met à disposition des créneaux de bloc opératoire pour permettre sous anesthésie générale la prise en charge des soins dentaires de ces patients.

A la clinique du Val d’Ouest cette prise en charge s’adresse :

  • Aux enfants atteints de handicap mental avec déficience intellectuelle associée à des troubles du comportement ;
  • Aux enfants atteints de paralysie cérébrale (IMC) avec troubles neurologiques sévères;
  • Aux enfants atteints de handicap sensoriel associé à des troubles du comportement ;
  • Aux enfants polyhandicapés;
  • Aux enfants atteints de maladies rares associées à une déficience intellectuelle et des troubles du comportement.

La clinique a signé une convention avec le réseau SBDH-RA (Santé Bucco-Dentaire et Handicap).

Le Réseau SBDH-RA s’adresse aux personnes qui présentent un handicap mental, un polyhandicap, une infirmité motrice cérébrale, une maladie génétique et aux personnes âgées dépendantes présentant des troubles du comportement rendant difficile l’accès aux soins en milieu ordinaire.

Prise en charge des enfants et adolescents

Un service est dédié aux enfants avec un accueil personnalisé par les professionnels, (livret accueil spécifique à la pédiatrie, une salle de jeu pour les enfants, une salle des parents, une pouponnière).

Pour rassurer les enfants et les parents, le parcours de soins a été axé sur l’environnement familial, les parents peuvent rester en accompagnants en chambre et après l’intervention peuvent être accueillit en salle de réveil.

Création de l’association « les p’tits doudous du Val d’Ouest », l’idée est de rendre l’enfant acteur de son parcours hospitalier en créant un jeu interactif, disponible sur tablette qui permet de diminuer l’angoisse des enfants.

Un mini-IPAD avec jeu thématique spécifique est donné à l’enfant le matin de l’intervention, il a pour objectif de captiver l’enfant au court des différents moments de sa prise en charge. Le jeune patient retrouvera ainsi dans le jeu les avatars des personnels soignant qui le prennent en charge, ainsi que son environnement hospitalier. L’enfant, à travers son propre avatar, réalise le parcours de sa chambre au bloc opératoire, jusqu’à la salle de réveil.

Ce jeu permet l’amélioration de la qualité de prise en charge des enfants en péri opératoire.

Celui-ci est occupé dès son arrivée dans le service. Les points forts sont :

  • L’adhésion facile au jeu sur tablette.
  • La présence du parent jusqu’à l’entrée au bloc, diminution de la durée de séparation
  • Une diminution du stress de l’enfant
  • Une induction plus paisible, dans la poursuite du jeu
  • La diminution des sensations douloureuses post opératoires lorsqu’elles sont liées à l’anxiété
  • Diminution du temps d’hospitalisation

Un cadeau (doudou) est remis à l’enfant pour la réussite de son parcours.

Prise en charge des patients en fin de vie 

Les équipes sont en capacité de prodiguer des soins adaptés aux personnes en fin de vie. Elles réalisent ainsi des soins de confort et assurent une présence accrue auprès de la personne…

Les professionnels peuvent également faire appel à des équipes mobiles de soins palliatifs pour accompagner un patient, une convention est établie entre l’établissement et la Croix-Rouge. Ces professionnels vont venir en appui de l’équipe soignante de l’établissement pour accompagner au mieux la personne dans ses derniers moments.

Si la famille souhaite rester au chevet du patient pour ses derniers instants, l’établissement lui met à disposition une chambre (en fonction de la disponibilité des chambres et des locaux).

Tout patient peut faire connaître par écrit ses directives anticipées pour le cas où il serait, un jour, hors d’état d’exprimer sa volonté.